Le constructivisme a besoin de vous !

CENTRE POMPIDOU

Selon Patricia Falguières

Cycle de conférences du 28 avril au 26 mai 2011

Une session particulièrement orientée sur les liens entre design, art et politique

L’histoire de l’art par ses artistes, même

Un auteur ou un artiste partage ses réseaux et ses affinités, donne « le ton » à une série de soirées à la façon d’un catalyseur ou d’un dénominateur furtif. Patricia Falguières est historienne et critique d’art. Elle enseigne à l’EHESS, Paris.

Dernière séance

Le constructivisme a besoin de vous !

Avec Maria Gough, Marjetica Potrc et Patricia Falguières

Le constructivisme est devenu aujourd’hui la référence d’une génération de créateurs engagée dans une réflexion sur l’art comme production, sur le collectif, sur les promesses enfuies de la modernité. Une nouvelle génération d’historiens rouvre les archives de cet âge héroïque où l’art et l’histoire de l’art se confondaient.

Le jeudi 26 mai, 19h, Petite salle, niveau -1

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Maria E. Gough, professeur d’histoire de l’Art Moderne à Harvard (chaire Joseph Pulitzer jr) a publié, en 2005, un ouvrage immédiatement considéré comme crucial par les historiens, les historiens de l’art et par nombre d’artistes, The Artist as Producer. Russian Constructivism in Revolution (University of California Press). Travaillant sur les medias de la révolution russe, sur les projets intermedia de El Lissitzky et Gustav Klucis, elle prépare une exposition sur Gustav Klucis au MOMA.

Le travail de Marjetica Potrč se situe à l’intersection de l’architecture, de la sculpture et des sciences sociales, de l’anthropologie en particulier. Qu’elle travaille dans un barrio de Caracas (2003), une ferme de Murcie (2007), au Rajasthan (2005), à Detroit (2005) ou dans la Nouvelle -Orléans dévastée par Katrina (2008), Potrč élabore un va et vient singulier entre le terrain et l’espace d’exposition, galerie ou musée, entre la sculpture / l’installation et l’architecture, entre l’observation et l’intervention in situ. Son attention s’est portée très tôt sur l’architecture spontanée ou « l’architecture sans architectes », sur les formes et les solutions inattendues proposées par l’inventivité des communautés locales. Ses « Case Studies » ou « études de cas », qui associent architectes, artistes et communautés locales, explorent et développent la richesse potentielle du « design participatif » au fil d’une méditation sur le projet, le modèle et l’invention.

Marjetica Potrč est diplômée en architecture et en sculpture de l’Université de Ljubljana et a reçu de nombreux prix, notamment le Prix Hugo Boss 2000 et le « Vera List Center for Arts and Politics Fellowship » à la New School de New York en 2007. Son travail a été exposé en Europe et en Amérique, à la Biennale de Sao Paolo (1996 et 2006), à Skulptur Projekte de Münster en Allemagne (1997, à la Biennale de Venise 2003. De nombreuses expositions personnelles, entre autres au musée Guggenheim de New York (2001), à Portikus, Francfort (2006), ont jalonné son travail.

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

PixCité, design et espace public

L’ENSCI a répondu avec une PME, Plasmasoft, à l’appel à projet « L’espace public de demain avec le point de vue des designers » . Cet appel proposé par la Région Île-de-France fait suite aux études de trois designers, Jean-Louis Fréchin, Matali Crasset et Olivier Peyricot.
Sur le point de terminer un programme précédent, Regards augmentés, soutenu par le ministère de la Culture et de la Communication, notre équipe (Pierre Giner, Musée des Arts Décoratifs, ENSCI-Les Ateliers, Plasmasoft, Xedix, Trafik) accueille Ville Hybride .
Le projet va être évalué, et nous espérons pouvoir le réaliser, mais d’ores et déjà en voici le résumé.
PixCité est une action de design dans l’espace public qui consiste en une appropriation par les citoyens (passants, écoliers, retraités, visiteurs de musée, touristes, travailleurs…) des biens communs que sont les patrimoines artistiques, archéologiques et techniques.
Elle repose sur une application, décorative, déjà utilisée par le musée des Arts Décoratifs et réalisée par le même regroupement de compétences (design, informatique, politique des publics) à partir d’un concept créatif de l’artiste Pierre Giner.
Chacun, par l’acte devenu quotidien du « cliché » pris par un téléphone ou smartphone, contribue à une vaste composition d’images (promenade dans les collections numérisées, contribution à des collections, projections intimes, partagées dans un petit cercle ou publiques). Il reçoit en retour une planche de motifs comparables, lui présentant des œuvres (assorties de leurs notices et localisations) qu’il peut choisir d’aller visiter. PixCité reprend et élargit ce concept à d’autres patrimoines, regardés dans la déambulation urbaine. Cette façon naturelle d’entrer de plain-pied dans une culture de la ville change le rapport sensible aux détails de l’environnement.
Initiée dans deux terrains principaux, les musées (Arts Décoratifs, Arts et Métiers) et la ville de Saint-Denis, cette action est destinée à des transferts et des extensions à d’autres villes et institutions. Elle illustre une démarche de « sur-design », une intervention légère qui remodèle sans effacer. Dans le cas précis, PixCité est un filtre qui permet à chacun « voir à travers les murs et le sol » en accédant à la réalité patrimoniale des villes, par le jeu combiné des photos personnelles et des bases numérisées. Une ouverture vers l’histoire des lieux qui donne sens au présent et aide à se projeter dans un monde commun à venir.
PixCité conduit ainsi une intervention concrète de valorisation des territoires et des collections, avec des effets certains sur les relations sociales et l’innovation technologique. C’est aussi un manifeste pour un design d’intervention dans l’espace public dont l’enjeu est la capacité collective à faire face aux conversions écologiques et démographiques en sachant concevoir et investir de nouvelles solidarités créatives dont les biens culturels sont un symbole essentiel en Île-de-France.

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

Recherche en design – Journée Cumulus le 18 mai. Poster Doctorants et post doctorants

———————————————————————————————
Brought to you by Cumulus Association www.cumulusassociation.org

*********************************************************

Call for Poster Session
Purpose of the present Call is building a visual map (and visual database) of the current design researches (PhD, post-Doctorate, research oriented postgraduate education etc.) in the different design areas developed within schools, universities and institutions related to DRS or members of the Cumulus Association.
It is a first important step towards a real, young, creative active networking among different research teams of different institutions and different countries.
Even though the Poster Session takes place during the 1st International Symposium for Design Education Researchers in Paris organised by DRS, it is not necessary for participants to link the content of the poster to education in Design. Nevertheless it will be useful where relevant to underline how your research is fundamental for the future of education in design, for design education.
This mapping will enable the design community to understand the present “panorama” of the youngest researches in various design fields. A starting point for meshing, entangling or entwining ideas, curiosities, and questionings .
To support design research is one of the main goals of DRS; to facilitate the dialogue is one of the primary activities of Cumulus. An active intensive seminar in form of poster session with the involvement of researchers and experts of different countries, will try to offer a first joint contribution to these two important goals.
The Poster has to be developed following the format provided (see the template on symposium’s website).

Deadline for submitting the posters: 8th of April
Review: 11th-15th of April including selection (max. 25 A3 format posters will be accepted) and/or suggestion The review of posters will be carried out by the Milano Design PhD Board, prof. Luisa Collina, POLIMI on behalf of Cumulus Association, and a member of DRS SIG on Design Pedagogy
Poster Session: 18th of May 9.00-18.00 The activity will be coordinated by Luisa Collina and Alessandro Biamonti, Anne Schoonbrodt (Politecnico di Milano) and it will be organized in the following 3 steps:
Poster preview_Before the start of the Seminar all the accepted posters will be available on the web. All the participants are invited to read the posters before taking part to the two days seminar in order to give feedbacks and comments.
PhD Walking _ Posters would be hanged on the walls, as a kind of colourful landscape or path crossing the different design thematic areas recognisable by colours. All participants will be asked to use post-it in order to add notes, info, suggestions, questions to the participants.
Poster2Poster Review_ Discussions, organized by Thematic Areas. Participants are invited, in Thematic corners, for presenting and discussing Posters Proposals. Thematic corner will be organized according with the spaces. The idea is to assure to each thematic area a “facilitator” of exchange of opinions able to facilitate a sort of “peer to peer” review by the participants.
9.00 – 9.30 poster session kick-off, morning round 16.10 – 17.00 poster session discussion, afternoon round – Plus the posters will be available during the day.
General comment:
The idea is to try to combine an academic mechanism of review with a more open and social mechanism of networking activity and informal discussion.

Contact Anne SCHOONBRODT – rele@polimi.it – +390223997261

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

CDD + CIFRE (possible) Un designer pour concevoir un living lab

L’Institut méditerranéen des métiers de la longévité (I2ML) est une fondation installée à Nîmes qui s’est donné deux missions dans le domaine du soutien à la population vieillissante et du maintien de l’autonomie des personnes face à la diminution de leurs capacités avec l’âge (vie domestique, conduite automobile, etc.) : l’enseignement (métiers de la vision et de l’audition) et la recherche appliquée (basse vision et équilibre). En partenariat avec le laboratoire Domus de l’Université de Sherbrooke (Québec), l’I2ML a entrepris un projet de conception d’un appartement adapté aux personnes souhaitant maintenir et renforcer leur autonomie. Les deux pièces jugées prioritaires sont la cuisine et la salle de bain. C’est sur cette dernière que travaillera l’I2ML dans un premier temps, ses partenaires disposant déjà d’un prototype expérimental de cuisine.

Dans cette perspective, l’I2ML recrute un concepteur ou une conceptrice (designer, architecte, ingénieur-e, ergonome, etc.) qui concevra la salle de bain expérimentale et en supervisera la réalisation (échelle 1). Les équipements créés dans ce cadre seront ensuite testés selon des protocoles de recherche scientifique, dans la perspective d’une production industrielle.

Les candidats sont diplômés d’une école de design, d’architecture ou d’ingénieurs (bac+5) et ont au moins 2 années d’expérience professionnelle. Leur contrat (CDD) d’un an est susceptible de se transformer en automne 2011 en contrat CIFRE (3 ans) dans le cadre d’études doctorales réalisées dans ce domaine de recherche (si la personne le souhaite et remplit les conditions d’admission).

Conditions : contrat CDD 12 mois, entrée en fonction avril 2011, 25000€ brut. Lieu d’activité : Nîmes.

Candidatures : Expérience professionnelle dans le domaine : souhaitée mais pas indispensable. Maîtrise de l’anglais lu et, dans un degré moindre, parlé. Maîtrise des outils CAO et bonne connaissance des matériaux. Envoyer CV résumé avec 3 réalisations jugées pertinentes (professionnelles ou de recherche, incluant si nécessaire le projet de fin d’études), le tout sous forme numérique (pdf) et d’ici le 22 mars à : alain.findeli@unimes.fr et georges.schambach@unimes.fr , copie à gerard.grassy@orange.fr et francoischallot@yahoo.fr .

Recrutement : une présélection s’effectuera sur dossier. Le choix final se fera après entretien des présélectionnés.

Contrat CIFRE éventuel : 25000€ brut annuel sur 3 ans, inscription au laboratoire Cresson, Ecole nationale supérieure d’architecture de Grenoble (dir. de thèse : A. Findeli).

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

Appel à projets pour l’identification des Domaines d’intérêt majeur DIM de la Région Île-de-France

Lancé le 11 février et clos le 30 mai 2011, cet appel entend questionner la liste des DIM, domaines de recherches soutenus par l’Île-de-France. Actuellement 14 DIM sont labellisés et soutenus par la Région, à-à hauteur de 295M€ entre 2005 et 2010.

Aujourd’hui les chercheurs sont consultés pour déterminer le périmètre et les objectifs scientifiques des nouveaux réseaux thématiques pluridisciplinaires.

Les priorités politiques de l’exécutif régional sont le cadre souhaité :

La conversion écologique et sociale

la santé

la mondalisation

l’évaluation des politiques publiques

les inégalités femmes/hommes et le genre

le travail et la souffrance aut ravail

les discriminations

émancipation, science et progrès.

Des réponses en 10 pages dont certaines contribueront à labelliser 16 DIM au plus pour la période 2012-2015. Une chance pour le design de s’affirmer comme un domaine de recherche au coeur de l’innovation sociale et technique ?

La conversion écologique et sociale, l’évaluation des politiques publiques, deux champs au moins où le design a beaucoup à dire.

Les chercheurs des  écoles de design franciliennes pourraient aisément réfléchir ensemble et faire des propositions communes.

Design sensoriel – sciences et design ou métamorphose du marketing ?

Le design sensoriel, développé dans le laboratoire LPCI des Arts et métiers Paris Tech, a pour objectif de comprendre les mécanismes de perception sensorielle et ses impacts sur l’homme, de définir les moyens d’évaluation de ces perceptions (le toucher, la vue, l’ouïe, l’odorat et le goût)
Il a l’ambition de s’appliquer à la maîtrise de de tous les aspects perçus d’un produit. C’est un centre d’intérêt du pôle de Compétitivité COSMETIC VALLEY. Ce pôle souhaite placer la « démarche sensorielle » au coeur d’une réflexion sur la relation entre un produit et un client. Ces projets intéressent la filière cosmétique, mais ont des applications dans toutes les filières. Un groupe d’ industriels, de laboratoires universitaires, d’organismes d’enseignement supérieur (écoles, universités) et d’experts qualifiés va s’efforcer d’identifier des projets conduisant à valoriser les technologies sensorielles et à mettre en oeuvre des moyens d’appui aux entreprises (matériauthèques, dispositifs de métrologie sensorielle, centres de recherche et de formation). Les Collectivités Territoriales d’Indre et Loire et de la Région Centre, l’Europe (financement FEDER) et l’Université François Rabelais, avec l’appui du Pôle de Compétitivité Cosmetic Valley, soutiennent une démarche de structuration du design sensoriel et des technologies associées. Cela s’inscrit dans une stratégie d’innovation, de marketing et de développement industriel.
C’est certes une ouverture pour la relation entre sciences cognitives et design. Mais l’orientation marketing laisse craindre que les aspects scientifiques passent après une urgence commerciale, rendre les produits plus séduisants, plus adaptables, plus désirables, sous l’irrépressible poussée des nanosciences. Le design sensoriel prendrait alors le relais d’autres manipulations des clients, alors qu’il a toute sa place dans une perspective de conversion écologique et sociale.

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

How Can Design Research serve Industry? Appel à communication

DPPI 11 – Designing Pleasurable Products and Interfaces
How Can Design Research serve Industry?
Design visions, tools and knowledge for industry

Important dates:
15th September 2010 – Call opens
30th January 2011 – Call closes
22nd June 2011- Conference starts
25th June 2011 – Conference ends
> CALL – In these days a mantra for companies and institutions seems to be, almost mandatorily, the need to become design-oriented, in order to increase their capability to build value, generate innovation and increase market shares as well as profits. This mantra, more often than not, comes with another one: design innovation is putting the user at the center of the project. Research on pleasurable products and interfaces is playing an important role in this debate elaborating and formalizing new knowledge on people (end users, value co-producers, etc.) and their needs, expectations, beliefs, values, desires; and suggesting the possibility to exploit user centered design in sectors and markets that are not commonly thought as being inherent its field of research. This has produced a significant amount of knowledge, mainly through vast experimentation, whereas less has been said on how to integrate this knowledge in industry. Apparently there is a disconnection between research on user centered design and pleasurability, and design practices inside industry, especially in SMEs contexts. Given these premises, it would be very interesting to investigate how this research can be integrated into industry, and to discuss it in relation to other approaches to design innovation.
> TRACKS – Participants are encouraged to submit proposals that focus on (1).Innovative ways to explore, (2). Industries engaging users in design, (3).Modes and aesthetics of interaction, (4).Design culture and thinking in industry, (5).Organizing design in industry, (6).Service Design and interactions.

> DOCTORAL CONSORTIUM – Invites participants to work through aesthetic issues in their on-going doctoral work. Participants are expected to write a short position paper about their research, and prepare a 15-minute presentation, focusing on explaining their research, how aesthetics figures in their thinking and how they plan to work with aesthetics.
> For further information please visit: http://www.dppi11.polimi.it
> Contact Details
> Local Committee DPPI 11
> INDACO Department – Politecnico di Milano
> EMAIL : dppi11@polimi.it
>

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

RaDart, Art et technologie, un format pour explorer l’esthétique

Silicon Sentier continue à expérimenter des façons créatives de coopérer. Transposant à différents domaines un coworking né dans les start up , elle s’exerce à rapprocher des intuitions, des techniques, des expériences utilisateurs. RaDart est une variation inspirée du Carrefour des Possibles – présenter en quelques minutes un projet mêlant TIC et usages sociaux- qui approfondit le travail réaliste sur le projet même.
Que le porteur du projet soit un artiste ou un technicien , ou les 2 – car les TIC renouent le lien perdu dans l’industrialisation de la fin du XIXe entre artistes et ingénieurs, un bref exposé met en relief l’idée et la recherche en cours. Sur le vif, les propositions sont formulées. C’est une exploration in vivo, qui montre à l’oeuvre une dynamique créative collective, fondée sur l’entraide et le désir d’aller jusqu’au bout. Elan que l’autre retrouve aussi sur les plateformes de recherche compétitives comme InnoCentive ou Hypios.

Mais RaDart a l’originalité de proposer des combinaisons audacieuses entre technologie et art qui ont aussi une visée esthétique : interroger la perception, l’émotion, le jugement, au travers des forme techno-sensibles que les artistes ingénieurs proposent.
Une sorte de prototypage à partir desquels les designers peuvent explorer des démarches et des intuitions d’usages plus industriels. Cet articulation est aussi un angle de la recherche en design, sur son versant épistémologique.

Quelques projets, dans la livraison du 23 septembre, qui devraient intéresser les designers :
Fenêtres augmentées, Thierry Fournier
A la fois dispositif interactif d’exploration du paysage et support d’exposition, le projet « Fenêtres augmentées » propose, à travers une fenêtre physique, plusieurs niveaux d’interprétation d’un même point de vue. Questionnant l’objectivité présumée de la réalité augmentée, le projet interroge la vision qu’une communauté élabore sur un espace qu’elle regarde et donne à voir. Dans la perspective de la présentation d’un prototype à Futur en Seine 2011, Thierry Fournier présentera le projet, son équipe et ses recherches en matière d’expertises et de technologies.

T, Pascal Bauer

« T » est un tapis constitué de leds formant un écran vidéo. Recouvert d’un élastomère et occasionnellement d’une pilosité conduisant la lumière, il place le corps en contact avec l’image, en contact avec le pixel. Muni de capteurs, il reconnaît la présence de ces corps. Ainsi on peut piloter les images diffusées sur le tapis, de façon interactive à cette présence.
On obtient alors une nouvelle forme d’interface qui au lieu d’être à l’échelle de la main, est à celle du corps, voir de l’architecture.


Tableaux interactifs, Nicolas Clauss

Chaque tableau de Nicolas Clauss constitue pour le spectateur une expérience sensorielle fondée sur un processus d’interactivité. Préalablement structurés par un code, images, sons, formes et couleurs sont directement animés au gré des déplacements du curseur du spectateur, dont l’intervention dans le processus de création se révèle quelque peu ambiguë. Car s’il n’est pas le créateur de l’œuvre proprement dit, il en devient du moins, par l’intermédiaire de la machine, l’opérateur, donc quelque part, le co-créateur. Le rapport du « spectateur » à l’œuvre d’art « traditionnelle » est ici bouleversé. L’œuvre ne se donne pas à voir sous une apparence finie et immuable mais sous une infinité de manifestations visuelles possibles dont chaque actualisation est unique.

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

Design et anthropologie – Design de la formation (1)

Une recherche action interdisciplinaire

L’ENSCI –Les Ateliers (Ecole Nationale de Création Industrielle) entreprend une recherche action impliquant des designers, anthropologues, architectes. Cette recherche de terrain concerne une association de formation professionnelle. Elle se déroulera de mi-septembre 2010 à mi-janvier 2011. Une vingtaine de journées en résidence sur deux campus de formation sont prévues. Par ailleurs, des entretiens au siège de l’association, un travail créatif, d’analyse et de prospective et trois livrables sont prévus.
1. Restituer, en images, le sens du campus : les cheminements et les événements du quotidien, les invitations et sollicitations diverses, qui s’appuient sur le dispositif espace/temps du campus et soutiennent le concept actuel de formation. Ils sont le fonds commun de l’association au présent, le socle de l’innovation.
2. Traduire l’état d’une pensée sur la formation, et d’une vision du futur (carte d’arguments et d’acteurs, histoire du lieu et traces au présent d’épisodes fondateurs, fondements des accords, éléments de discordance, préoccupations et représentations du devenir).
3. Préfigurer un campus 2030

La méthode
Observer : les résidences – une expérience d’immersion et d’observation participante. Entretiens, présence, dialogue. Recueil de matériaux (photos, dessins, carnet)
Traduire : cartographie de controverses, démonstrateurs
Projeter : scénarios prospectifs, imagination des relations et des systèmes de production (services, objets et usages), synthèse créative, préfiguration, invitation à l’innovation.

L’équipe Paris Design Lab®- Les Ateliers
Une équipe de recherche – 4 designers et chercheurs en sciences humaines et sociales seront sur le terrain et passeront une vingtaine de journées en observation participante avec les formateurs et stagiaires de deux campus. Une dizaine d’autres intervenants ponctuels sont sollicités (designers, assistants techniques, consultants).
– 2 pilotes :
Bernard Moïse, designer engagé dans la conception d’objets et de services (La Poste, Renault, Bouygues, le CEA), responsable d’atelier à l’ENSCI, alliant les deux aspects de la création industriel, le design d’objet et d’espace, le design prospectif se portant sur des aspects de transformation sociale.
Sophie Pène, Professeure des universités, directrice de la recherche à l’ENSCI-Les Ateliers, Sociolinguiste et chercheure en science de l’information et de la communication. Etude de la coopération en situation de travail, des écrits contemporains, en particulier professionnels et des pratiques de communication sur les réseaux sociaux.

un comité scientifique, composée de chercheurs, de professionnels de la formation et de designers.

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

la recherche à l’ENSCI – les liens avec l’enseignement de formation initiale

Les Ateliers – Paris Design Lab ® est l’équipe de recherche de l’ENSCI. Elle conduit différents programmes (appels à projets, contrats R&D) qui prennent la forme de D-labs (voir ci-dessous). Deux objectifs inspirent cette nouvelle activité, capitale pour l’ENSCI et ses diplômés :
– l’inscription du design développé à l’ENSCI dans le champ académique et dans les débats scientifiques internationaux, et sa contribution originale aux « sciences du design » ;
– le développement des interfaces avec d’autres disciplines, qui apportent des connaissances nécessaires à la pratique actuelle du design.
Qu’il s’agisse d’utiliser des matières nouvelles, ou de concevoir des services souvent issus d’une « innovation ascendante » (venue des usagers et non des initiatives de décideurs, acteurs publics ou marketeurs), le designer ne peut se fier à ses seules intuitions et explorations formelles. Il a besoin de partenariats avec la recherche, en train de se faire dans les laboratoires. C’est aujourd’hui une nécessité, liée à la rapidité de la diffusion des résultats scientifiques, au besoin de se repérer dans la masse des connaissances utiles, liée aussi à l’organisation réelle des activités de conception industrielle, qui se fait en R&D plus encore qu’en atelier ou bureau d’étude. Cette remontée du design vers la recherche est donc au service de la profession, de sa crédibilité et de l’actualisation des compétences des diplômés.
Les designers formés à l’ENSCI auront dans leur cursus des contacts réguliers avec la recherche. Selon leurs intérêts et leurs projets ;
– ils bénéficieront tous d’une sensibilisation aux problématiques (studio d’expérimentation, conférences, ateliers, cours), qui impactera néanmoins leur façon de concevoir le design ;
– certains participeront, en général en phase diplôme, à des programmes de recherche ;
– quelques-uns s’engageront après leur diplôme dans un post-diplôme de recherche , au cours duquel ils recevront une formation aux méthodes de recherche, à l’écriture d’articles, à l’art des communications scientifiques.
– un très petit nombre deviendra designer chercheur, en entreprenant un cursus doctoral de design.

Participer à un D-Lab
Les D-Lab sont des équipes temporaires de recherche associant des designers en post-diplôme et des chercheurs (de différentes disciplines) de R&D publiques ou privées, d’universités et de centres de recherche. Des élèves en phase diplôme peuvent être intégrés, à leur demande, dans un D-Lab quand le thème de leur mémoire ou de leur projet de diplôme est en résonance avec la thématique du D-Lab. Des élèves en phase 2 peuvent être associés à un D-Lab pour des raisons similaires, compte tenu de l’orientation de leur projet personnel. Sous des conditions de durée, d’assiduité et de qualité de la contribution, définies et actées au cas par cas avec le responsable du D-Lab en relation avec le service de la scolarité, des crédits ECTS (3 au maximum) peuvent être accordés dans ce cadre à un élève en phase 2.

La création, dans la société, les arts et les industries
Les Ateliers – Paris Design Lab ® est engagé dans l’axe de recherche « Création, Patrimoines, Usages » du PRES HESAM (Pôle Recherche Enseignement Supérieur). Le design et la création industrielle sont au cœur d’une réflexion scientifique interdisciplinaire sur la création, dans ses différentes acceptions : invention de forme et d’usage, création artistique, processus, conception, ingénierie et innovation. L’anthropologie, la sociologie, la philosophie (en particulier l’esthétique), l’histoire de l’art, l’histoire des techniques et des matériaux, les arts plastiques ont des interfaces avec le design. La mécanique, la physique des matériaux, l’informatique, les nanosciences, les sciences de l’ingénieur et les sciences cognitives dans leur ensemble apportent également des savoirs utiles aux avancées du design. Ce dialogue interdisciplinaire fait progresser les connaissances concernant le design et apporte les fondements (théoriques, technologiques, de méthode, d’histoire des concepts, des formes et des matières, de connaissance de la société) pour aborder les nouveaux espaces du design.

Vos interlocuteurs
Sophie Pène, directrice de la recherche 33 (0) 1 49 23 12 97, sophie.pene@ensci.com
Claire Fernier, assistante de la recherche33 (0) 1 49 23 12 73, fernier@ensci.com
La page recherche sur le site de l’ENSCI : http://www.ensci.com/recherche-et-editions/recherche/objectifs/

Suivez notre actualité sur Twitter : Paris_DesignLab

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

Grand Atelier Logement Design – Appel à Communications

Le Grand Atelier Logement Design est organisé par le Plan Urbanisme Construction Architecture (PUCA) et la Cité du Design. Il aura lieu les 25 et 26 novembre 2010, dans le cadre de la Biennale Internationale du Design à Saint-Etienne.

Lancé par le PUCA, le programme de recherche et d’expérimentation Logement design pour tous a pour ambition d’explorer de nouvelles pistes pour une conception renouvelée des logements à coût et qualité maîtrisés, de susciter l’émergence de projets ambitieux dans le neuf et dans l’existant, et de tester des solutions innovantes en termes de conception, d’agencement, d’équipements, de mobiliers et de services.

Les communications devront proposer des pistes de recherche et/ou des actions innovantes et inventives qui permettront de poursuivre et d’enrichir la dynamique initiée lors des quatre ateliers exploratoires du programme (vieillissement de la population ; modes de vie et logement des jeunes ; logement numérique ; accessibilité et espaces du logement ). Les communications pourront s’appuyer sur des études, des recherches ou des observations, ou sur des actions, des expériences ou des initiatives, menées en France ou à l’étranger.
Sur le site de la Cité du design :
Calendrier

Date-limite de remise des communications : 12 septembre 2010
Sélection des communications : fin septembre 2010
Grand Atelier Logement Design : 25 et 26 novembre 2010

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

Appel à projet « processus acteurs objets contextes »

L’ANR a lancé un appel à projet dont voici les principaux axes thématiques

Figures de la création, processus, techniques, apprentissages

  • Création, créateurs ?
  • Les processus de création
  • Les techniques de la création
  • Création, Créativité : concepts, méthodes, approches
  • Créativité ?
  • Création, innovation, invention, découverte
  • Conception, rôle des théories dans la création

Place des productions artistiques dans les systèmes de représentations collectives et d’échanges sociaux

  • Constitution des arts, des formes et des genres
  • Les cultures ordinaires
  • Publics et réception
  • Création et variations culturelles
  • L’objet artistique comme médiateur des relations sociales
  • Création et politique
  • Transmission et transformations des discours et des pratiques

Mondes de la création et nouvelles formes du travail et de la production

  • Processus de production des biens symboliques et des formes artistiques
  • La construction des marchés
  • Contextes de production et formes artistiques
  • Institutions et politiques
  • Transformation des professions, permanences et émergence de nouveaux métiers

Les réponses sont à transmettre avant le 9 mars 2010 13h.

Le texte de l’appel à projet, sur le site de l’ANR : http://www.agence-nationale-recherche.fr/AAP-291-Creation.html

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

Recherches de terrain : design et innovation sociale, territoires

La 27e Région annonce la sortie d’un ouvrage collectif retraçant une trentaine d’expériences d’innovation collective. Les « résidences » de la 27 Région suscitent une réflexion collective, animée par des designers, entourée par des sociologues, anthropologues, architectes, urbanismes, ingénieurs. A l’issue de (presque) deux ans d’immersion dans des territoires très variés (lycées, maison de retraite…) une méthode créative s’exprime, apparentée au « social design » . Elle porte en elle une critique implicite ou explicite du nouveau management public.

Sortie prévue en avril 2010 à la Documentation française   http://la27eregion.fr/Design-des-politiques-publiques-a

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts