ESPACES TEXTILES, INTERIEURS ET EXTERIEURS. CONTRIBUTIONS A UNE ICONOLOGIE DU MEDIUM TEXTILE

EHESS (CESPRA), MUSÉE DES ARTS DÉCORATIFS, ENSCI, INHA.

ARTS, INVENTION, INDUSTRIE.
Patricia Falguières (EHESS), Daniela Gallo (Université de Grenoble),Odile
Nouvel (Musée des Arts Décoratifs), Sophie Pene (ENSCI) Philippe Sénéchal
(INHA)

JEUDI 3 MAI A 18H00
aux Arts Décoratifs, 107 rue de Rivoli, 4e étage, salle du séminaire.

TRISTAN WEDDIGEN
Professeur d’histoire de l’art moderne et contemporain à l’université
de Zurich

ESPACES TEXTILES, INTERIEURS ET EXTERIEURS. CONTRIBUTIONS A UNE ICONOLOGIE DU
MEDIUM TEXTILE.

Il s’agit d’explorer les significations historiques du médium textile dans
le cas des tentures et tapisseries qui ont décoré les demeures européennes
du Moyen –Âge jusqu’au XIXe siècle, de décrire les caractéristiques
phénoménologiques des espaces créés et définis par leur décoration
textile. C’est une contribution au projet d’étude du textile dans l’art
et l’architecture lancé dans le cadre de l’université de Zurich.
Tristan Weddigen est professeur d’histoire de l’art moderne et contemporain à
l’université de Zurich depuis 2009. Ses recherches vont de la Renaissance
italienne (voir son livre sur la « Salle des Perroquets » au Vatican :
Raffaels Papageienzimmer – Ritual, Raumfunktion und Dekoration im Vatikanpalast
der Renaissance, Emsdetten/Berlin, Edition Imorde, 2006) à l’art contemporain,
en passant par l’histoire des collections (son mémoire d’habilitation sur
l’histoire de la galerie de Dresde – « Die Sammlung als sichtbare
Kunstgeschichte. Die Dresdner Gemäldegalerie im 18. und 19. Jahrhundert »,
est en cours de publication). Il a lancé un projet de recherche, initialement
financé par le Fonds national suisse de la recherche scientifique et
désormais soutenu par l’European Science Foundation, intitulé TEXTILE. An
Iconology of the Textile and Architecture. Deux livres sont déjà issus des
journées d’études qu’il a organisées : Metatextile: identity and history of
a contemporary art medium, Emsdetten/Berlin, Edition Imorde, 2011 et Unfolding
the textile medium in early modern art and literature, Emsdetten/Berlin,
Edition Imorde, 2011. Il est également le Second Project Leader d’un projet
financé par la Getty Foundation, « New Art Histories. Connecting Ideas,
Objects and Institutions in Latin America », associant l’institut d’histoire
de l’art de l’université de Zurich et le département d’histoire de l’art de
l’Universidade Federal de São Paulo.

Ouvert au public dans la limite des places disponibles.
Le séminaire ARTS, INVENTION, INDUSTRIE a lieu le premier jeudi de chaque
mois, à 18H, au Musée des Arts Décoratifs, 107 rue de Rivoli, Paris, 75001.
(Attention : la prochaine séance aura lieu, exceptionnellement le jeudi 31
mai)
Contacts:
Inscription à la mailing list : artetindustrie@ehess.fr
Musée des Arts Décoratifs : 01 44 55 57 50

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

Micro-Farm – Ferme urbaine – les Urbaniculteurs sont parmi nous

A l’ENSCI- les Ateliers, depuis quelques semaines, cette serre, qui rapproche végétation et pisciculture.
Il y a cet objet à la fois explicite mais quand même énigmatique. Que vient-il faire dans cette salle ? Où est-il destiné à s’implanter ? Qui s’en occuperait ? Qui en vivrait ? A qui servirait-il ?
Mais aussi qui l’a fait, pourquoi, ça coûte combien, ça intéresse qui ? Qui paye pour ça, qu’est-ce que cela pourrait devenir ? Quel genre d’entreprise et d’emploi ?

Un objet qui vient donner forme à un thème, la culture dans la ville. Les jardins partagés, les plantes comestibles dans nos rues. Afin de nourrir, dans le futur, 8 milliards d’humains à 80% urbains. Là où nous avions des géraniums, nous pourrions mettre des choux. Notez qu’il est interdit dans les règlements de copropriété de planter des carottes dans les « jardins privatifs »
Se nourrir, peut-être et pas seulement. Une certaine façon, au moment de la troisième révolution industrielle, de refaire lien avec la nature, de se réunir pour faire pousser et regarder pousser, de symboliser aussi, comme la fontaine Wallace a pu symboliser la ville haussmannienne, un regard respectueux sur le vivant, un vivant non humain, ce que les Grecs nommaient la Phusis, le principe dynamique d’expansion.

Chacun de nos invités va présenter le lien qu’il entretient avec la ferme urbaine.
D’abord Damien Chivialle, l’auteur de MicroFarm, un designer qui aime travailler le container, un objet industriel devenu un cheval de Troie posté dans la ville, qui la regarde, qui y introduit des expériences.
Pierre Sartoux et Augustin Rosenstiehl, deux architectes de l’agence SOA qui partis d’une architecture critique et d’objets manifestes, s’avancent vers des objets concrets , simples. Ils ont fait une tour végétale, ils font des jardins urbains.
Ils ont fondé le Laboratoire d’Urbanisme Agricole.
A leur présentation, Corinne Valls, Maire de Romainville, réagira, quand et comme elle le voudra, puisque le jardin sur les toits de la Cité Marcel Cachin est à la fois une innovation sociale et une innovation architecturale, qui préfigure des écoquartiers auxquels l’on s’attache, que l’on soigne, par des liens qui dépassent le strict « service urbain »
Fabienne Van Steenkiste Maire Adjoint de Montreuil parlera de la relation nouvelle avec l’espace public qu’introduisent les semailles dans la ville.
Nathalie Blanc, géographe, directrice de recherche au CNRS, parlera de la nature en ville et de l’esthétique environnementale.
Enfin, Armand Behar, plasticien et responsable du mastère Création et technologie contemporaine, questionnera le sens de ces formes nouvelles dans la ville. Il dira en quoi uen école de design et de création industrielle se sent concernée par ces expérimentations.

Petite maison dans la prairie… place de la République

Si vous n’avez pas encore vu l’exposition Micro-farms à l’ENSCI, si vous ne savez pas encore comment installer et exploiter une ferme urbaine, rejoignez-nous jeudi soir !

À l’occasion de l’exposition Micro-Farms initié dans le cadre du cycle [Fokus],
l’ENSCI organise une table ronde animée par Sophie PÈNE, directrice de la
recherche à l’ENSCI.
Participeront : Nathalie BLANC, chercheuse au CNRS en géographie urbaine ;
Fabienne Van Steenkiste , Maire-Adjointe de Montreuil ; Corinne Valls , maire de Romainville, Augustin ROSENSTIEHL et Pierre SARTOUX,
architectes, Agence SOA, co-fondateurs du Laboratoire d’Urbanisme Agricole (LUA); Damien CHIVIALLE, designer, MICRO-FARMS ; Armand BEHAR, artiste et
responsable des enseignements du Mastère Spécialisé Création et Technologie Contemporaine de l’ENSCI.
Jeudi 26 avril 2012, à 18h30,
espace Viénot 2.

A signaler aussi, le cycle de la Gaîté Lyrique « Technologies au quotidien » , en partenariat avec le Musée des Arts et métiers.

Si après ça les agriculteurs se sentent délaissés, qu’est-ce qu’on peut faire …

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts