Séminaire Arts, Innovation, industrie

Textiles intelligents
KOUGLOFABLAB et Black Boxe


Clotilde Fromentin-Félix
Maurin Donneaud
Lorraine Bergeret


Séminaire Arts, Innovation, industrie , Labex CAP Création Arts et Patrimoine

Musée des Arts Décoratifs, 107 rue de Rivoli, 1 er décembre 2011, 18h-20h

La seconde séance 2011-2012 du séminaire Arts, Innovation, industrie s’appuie sur le domaine dit des « textiles intelligents », c’est-à-dire des étoffes expérimentales que viennent habiter des fibres informatiques, des capteurs, des matériaux. Ces ajouts amplifient les propriétés des tissus. Ils en font des prothèses qui empruntent des qualités au corps, à la matière digitale et à différentes matières artificielles, organiques, biologiques.
Objet d’expériences et d’expérimentation, le tissu est un des « lieux » actuels de la technè et de l’ingenium. Designers, informaticiens, biologistes, chimistes, ingénieurs textiles, artistes (danseurs, musiciens) cherchent ensemble comment faire et que faire de ce que les doigts assemblent. Pour ces objets indécis s’inventent des machines (à imprimer, à coudre, à insérer, à brancher, à commander…).
C’est de ces dialogues de création et de « breaching experiment », et des lieux où ils se pratiquent, laboratoire, atelier, musée, hackerspace, que parleront Clotilde Fromentin-Félix et Maurin Donneaud.
Lorraine Bergeret présentera différents travaux de designers et les laboratoires dont ils sont issus.

Clothilde Fromentin-Félix, Ubi, http://www.ubiloci.fr/index.php?/about-this-site/ est designer, chimiste, biochimiste et chercheur.
Elle présentera une réflexion sur le tissu à partir de son doctorat en cours, « Entre habits et habitacles, le design de l’habiter » (CEAC, Lille 3) au travers de la métaphore du Kugelhof, une enveloppe plissée.

KOUGLOFABLAB

« Le “kouglof” est une petite forme appétissante, une enveloppe surgie au cours de mes expérimentations à partir de la matière textile, qui me sert d’objet d’étude pour une réflexion sur le process industriel à l’âge du numérique et sa capacité à prendre en compte les plis que cette forme présente, matériels et conceptuels, et qui en constituent même sa spécificité en tant que produit textile.
La façon dont l’outil industriel peut être plissé voire chiffonné au travers de cet exemple ouvre, au-delà du numérique, vers des logiques biologiques et les technologies transformationnelles, … voire vers des dimensions humaines et des “techniques ordinaires”.
Sur la base de cette réflexion, Kouglofablab est la projection à partir de cet objet d’un scénario de Fablab particulier. »

Maurin Donneaud, http://maurin.donneaud.free.fr/, est designer . Il expliquera sa façon de travailler à partir de « l’intelligence de la main », quelle que soit la matière en jeu. Il montrera divers projets.

« Spécialisé dans le design d’interaction et la programmation d’objets physiques, je suis impliqué dans plusieurs projets de développements de textiles-électroniques. Installé à la Black-Boxe*, je développe des projets entre l’art, l’artisanat et l’industrie. L’une de mes recherches consiste à réhabiliter le geste dans la manipulation des médias numériques ainsi qu’à valoriser des savoir-faire artisanaux à travers l’utilisation de solutions technologiques astucieuses. C’est notamment pour cela que je collabore avec des techniciens, chercheurs, industriels et artistes, dans le but de mettre au point des textiles-électroniques sensibles au toucher.
Intervenant dans des écoles de design textile (ENSCI Paris, ENSAAMA Paris, CSM London) je partage mes connaissances pour contribuer au développement de projets e-textiles et faire ressortir la richesse et le potentiel créatif de cette pratique ».

Le vendredi 25 novembre, une journée e-textile a réuni des artistes et designers, usagers de la Black Boxe, autour de capteurs textiles DIY. Des usages embarqués comme un vêtement musical, ou des applications fixes comme un tapis de capteurs ont pu être accommodés à différents projets.
Il expliquera aussi l’espace qui accueille ces expérimentations techniques et créatives et les étend à une expérience sociale d’apprentissage volontaire. A cette occasion, il présentera la Black Boxe.

*La Black Boxe est un atelier ouvert, sur le modèle des hackerspaces. Hébergé au Théâtre de Verre, ce lieu met l’accent sur les connexions entre l’art et la technologie en général. La blackboxe dispose d’un atelier d’électronique, d’espaces de travail et toujours quelqu’un est prêt à donner un coup de main. Ces ressources sont mises à disposition des personnes qui souhaitent développer des projets personnels ou participer à des projets collectifs. Des rencontres et présentation de travaux (/dev/art) y sont régulièrement organisées.
http://www.theatredeverre.fr/

Lorraine Bergeret, http://lorrainebergeret.com/_/proje%28c%29ts.html
Designer, elle est docteur de l’ENSAM et a exploré les usages créatifs du béton. Elle a soutenu une thèse sur le design des matériaux en juillet 2011 et est actuellement chargée de projet à l’ENSCI Les Ateliers. Elle fait des recherches sur les matériaux urbains innovants et leur usage social.

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

Objets infinis c’est fini ça commence

Exposition de nos travaux

Avec tous les participants, invités

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

Objets Infinis, on déballe. Venez ce soir, si vous voulez voir

Après 4 jours de tables rondes sur le thème des objets numériques et des musées, les participants du Workshop vous présentent leurs prototypes
ENSCI, Antoine Berr, Ayan Bihi, Paul Couderc, Léonie Ferry, Rémi Nguyen, Kristiina Sandqvist
Ecole d’architecture de la Villette, Émilie Kohler, Doctorante au Gerphau
Ecole d’enseignement supérieur d’art de Bordeaux, Pierre Florence, Pierre Florence, Armelle Polette, Alexandra Valois
(tous les trois du collectif Décalage vers le bleu) et Anne-Cécile Paternoster.
Ecole nationale supérieure d’art de Nancy, Nadine Branellec, Marion Daeldyck

Pierre Giner, Sophie Pène, Annick Rivoire (Poptronics) et Damien Bourniquel expliqueront le projet dans son ensemble et feront un retour critique sur cette première expérience, images à l’appui.

C’est aujourd’hui vendredi, 18h, salle Charlotte Perriand,48 rue saint-sabin 75011 Paris. Avec un pot et du vin de chez Charles Giner, viticulteur.

Nous avons utilisé pour les captations une « lentille 360° » Pano Pro.
Vous pouvez voir un extrait
http://www.gopano.com/video/1991

et si vous voulez naviguer dans l’image (iphone, ipad) voici l’appli à télécharger:
http://itunes.apple.com/us/app/videowarp/id437399543?mt=8/

Notre but : renouveler les captations d’événements scientifiques pour transformer les actuelles banques de ressources podcastables en lieux numériques exposant la recherche et mobilisant un public.
Nous introduisons des moyens de « rejouer » les conférences, de faire sa conférence à soi, en agrégeant des extraits selon divers fils (le temps, les intervenants, les thèmes).
C’est un travail qui va se continuer, avec le développement des prototypes. En février 2012, lors du colloque du Labex CAP (Création Arts et Patrimoines) , la même équipe d’animateurs et de participants s’efforcera de transformer une rencontre académique en un événement scientifique, social, important, utile, agréable et mémorable pour chaque individu. Une petite chose pour redonner souffle aux humains engagés dans la recherche à l’unviersité.

Sur le site Paris Design Lab, sous le titre « objets infinis », une série d’articles et les « minutes » des conférences (produites par un groupe de participants avec coveritlive) http://parisdesignlab.hypotheses.org/506
Sur Strabic.fr (revue recherche en arts et design), un premier compte rendu (Caroline : http://strabic.fr/Immersion-a-l-ENSCI-Objets-infinis.html
Sur Twitter, retrouver les interventions #NuMuse

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

Objets Infinis 4, suite et fin

Jeudi 17 novembre 2011
USAGES DES COLLECTIONS

intervenants du jour:
-Patrice Chazottes, responsable du service médiation et de l’acceuil au musée du Quai Branly (pépinière)
-Maurin Donneaud, designer d’interaction, programmeur d’objets physiques, traducteur technique pour artistes,
-Philippe Dagen (Paris1, HISCA, INHA), directeur du Labex Cap Création arts et patrimoines
-Odile Nouvel, conservateur en chef du Musée des Arts Décoratifs, Département 19° sciècle.

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

Objets Infinis 3

Mercredi 16 novembre

Les intervenants du jour:
– Emmanuèle Bermès, chef de projet multimedia au centre Georges Pompidou, Pompidou virtuel
– Patricia Falguières (EHESS) Philosophe et historienne des arts
– Catherine Collin, responsable des publics au Musée des Arts Décoratifs, chef de projet « DECORATIVE »
– Albertine Meunier, artiste
– Eric Gressier-Soudan (CNAM), co-créateur de l’application PLUG

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

Objets infinis, Objets 2.0

Mardi 15 Novembre

Objets 2.O.

Les intervenants d’aujourd’hui:
– Marie-Noéline VIGUIER, Nod-a, Museomix
– Samuel Bausson, Museum de Toulouse
– Pierre GINER, artiste, redirecteur artistique
– Stephane DISTINGUIN, fondateur et CEO faberNovel, digitick, La Cantine, président de Futur en Seine
– Armand Béhar, artiste, responsable avec Sylvie Lavaud du master création et technologie conteporaine, ENSCI-Les Ateliers
– Sophie Pène, directrice de la recherche, ENSCI-Les Ateliers

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

Objets infinis

Le fil des interventions de la première matinée « Objets infinis » (cliquez sur lire la suite et fermez la publicité :-))

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

Objets infinis (6) Le sac à dos de l’Augmenteur – Ce que nous allons faire l’après-midi

Le sac à dos de l’augmenteur

Comme une liste d’avant randonnée, ce document vous aide à visualiser le travail que vous allez faire durant cette semaine, après avoir entendu les invités du matin, parlé avec eux et revu les enregistrements.

Chaque jour, trois mots vont sans cesse s’entrecroiser


Collection médiation exposition

Trois mots qui parlent du musée patrimoine, du musée école et du musée événement.

Ces trois mots parlent aussi de notre époque, qui brasse documents et humains dans une soupe numérique aussi boueuse que bouillonnante. A nombre d’humains le Web offre un pendant numérique de documents indexables et traçables. Quant aux textes, éclatés, dispersés, ils circulent en fragments. Ils sont des êtres au sens de Simondon, de petits êtres qui s’agencent, s’agrègent, se délient, selon les mots clés, le ranking et les requêtes, les intentions, les directions.
Ces documents, ces data, quelles que soient la finalité de leur usage, le jeu, le travail, la découverte, sont en quelque sorte des collections, exposables, sur lesquelles s’affairent le curating, le datajournalisme, la datavisualisation. Cette soupe numérique est matière à création, elle est aussi matière politique. Le capitalisme créatif, décrit en 1999 par Boltanski et Chiapello, est aujourd’hui réévoqué par Rosanvallon (« De quel côté va tomber ce capitalisme créatif, ce capitalisme qui maintenant somme les individus d’être créatifs ? »). Les data sont son essence.

Ce sont sur ces petits êtres numériques que nous allons travailler une semaine, consacrée au design d’un lieu numérique d’exposition.

Nous allons jouer une semaine dans une soupe numérique, plutôt saine et appétissante.

Nous allons fabriquer des objets numériques, les maintenir dans la contextualisation diachronique et synchronique de leur production. Mais nous allons aussi, en marquant leur position paradigmatique et syntagmatique, les rendre décontextualisables, réénonçables, jouables et rejouables, continuables à l’infini par d’autres que nous.

Après chaque conférence, nous découperons des séquences très courtes et nous chercherons à les augmenter : recherche et création de documents associés, que nous lierons par des mots clés. Ainsi nos objets numériques rangés dans une base de données et de métadonnées, seront-ils appelables car multi orientés.

4 sorties documentaires se feront, qui seront une première gamme de formes :
– Pendant la journée, chaque soir, chaque jour des publications Web de compte rendu, de teasing, pour affilier, faire durer, exporter
– vendredi un VJing (Pierre Giner et Damien Bourniquel)
– une forme durable (tweets, blogs, écoles dans le(s) social média(s) dans lesquels les membres de notre groupe se remanifesteront après dissolution de norte workshop
– un lieu numérique, d’exposition, un « salon de recherche ».

Boltanski Luc et Chiapello Eve, Le nouvel esprit du capitalisme, Paris, Gallimard, 1999
Moulier Boutang Yann, L’abeille et l’économiste, Carnets Nord, 2010
Rosanvallon Pierre (dir.), Refaire société, Paris, La République des idées, 2011

Où ?
ENSCI-Les Ateliers
48 rue Saint-Sabin
Conférences et workshop : salle Charlotte Perriand, 5e, côté rue saint-Sabin
Votre nom est sur la liste de l’accueil. Sinon, les hôtesses l’ajouteront.

Salle libre service Mac, 1er, côté rue saint-Sabin

Où déjeuner : en salle Vienot, avec tous les élèves (rez-de-chaussée). Distributeur eau et boissons chaudes. Micro ondes. Pas de cafétéria, pique nique généralisé. Bcp d’étudiants apportent leur gamelle salade ou ragoût.
Picard : coin des rues saint-sabin chemin Vert, à gauche en sortant. Un Shopi rue du chemin vert.
Boulangerie bd Beaumarchais (prendre à doite en sortant de l’école, la rue fait un angle, la boulangerie est au coin saint-Sabin et Beaumarchais (queue très longue). Il y a aussi une rôtisserie qui fait plats chauds et sandwich.
Un carrefour market dans le même coin, rue Amelot (sur la droite)


AVEC QUI

Pierre Giner, artiste
Annick Rivoire, éditrice, journaliste (Poptronics, le site des cultures électroniques)
Damien Bourniquel, assistant de Pierre Giner, images, sons, créations
Sophie Pène, ENSCI, directrice de la recherche 06 68 14 45 48 sophie.pene@ensci.com
Claire Fernier, ENSCI, assistante de direction de la recherche claire.fernier@ensci.com
Véronique Baudier, ENSCI, chargée de mission auprès du directeur véronique.baudier@ensci.com


AUTOUR

Les informations publiées sur :
http://parisdesignlab.hypotheses.org
les comptes twitter à suivre (à compléter)
Poptronics (@Poptronicsfr )
@SophiePene
@Paris_designLab

Et sur vos blogs et sites, à référencer (envoi des adresses ou # à sophie.pene@ensci.com)

Le contexte, les déclencheurs

Atelier volant Stéphane Villard et Patrick de Glo de Besses, Anne-Sabine Henriau, Sophie Pène, , Musée du Quai Branly : 6 participants du Workshop en sont issus
Labex Création Arts et Patrimoine : un laboratoire d’excellence dirigé par Philippe Dagen, Hicsa, Paris 1, et Le Monde (au bureau avec lui, Zinaida Polimenova, HICSA, Anne-Christine Taylor, Musée du Quai Branly, Jean-Marie Shaeffer, EHESS, Jean Da Silva, Paris 1, Jean-Philippe Garric, INHA, Eric Gross, INP, Sophie Pène, ENSCI)
L’horizon : un Lieu numérique d’exposition de la recherche (projet Pierre Giner, Annick Rivoire, Sophie Pène), pour le labex, pour Paris Design Lab, pour la recherche en SHS

A noter
Toute l’école est en workshop
Différentes rencontres peuvent vous plaire, l’école travaille sur divers sujets connexes.
Nicolas Nova, Etienne Mineur, Patrick de Glo de Besses, David Bihanic, Uros Petrevski, Pierre-Damien Huyghe, Jean-Louis Fréchin et bien d’autres sont dans l’école à divers moments et vous pouvez être heureux de leur parler, voire de leur demander sources et objets.

Numériquement

Votre équipement personnel
Si vous avez un portable et ou un Smartphone, c’est bien.
Une salle Mac est réservée pour nous (premier étage, côté Saint-sabin)
Le wifi de l’ENSCI : réseau « invité », identifiant Web et Web. Quand vous ouvrez une page, une interface Cisco se glisse et vous demande le mot de passe, après confirmation de l’exception de sécurité.

pendant les conférences

Livetweet et fil chaud: Un compte Twitter avec #NuMuse
Un compte CoveritLive ou Storyfi
Photos et vidéos

En workshop
Les logiciels que nous utiliserons
Adobe Première (sur les postes fixes), Imovie (sur les postes fixes), et tout ce que voudrez selon vos habitudes et équipements
Soundcloud : entrer des commentaires sur une bande son – Ligne de temps : entrer des commentaires sur une bande vidéo

HORIZON
A partir des matériaux disponibles
Enregistrement vidéo et audio, Photos, Tweets Fil coveritlive et / ou Storyfi et/ou ietherpad Synthèses rédigées Corpus de tweets et tweets augmentés, synthèses et textes rédigés, notes personnelles. Vos travaux et images personnelles déjà créés.

Chaque matin : Selle de cheval, cheval de course, un matin un « bain » dans les évènements de la veille pour les intervenants du jour, qui sauront où ils sont.
Vendredi : l’expérience s’affiche, comme un graphe (sur les murs), l’événement de recherche est mixé. Fête VJin

Ce que vous aurez à faire

ECOUTER FAIRE ECHO ENTREPOSER 9h-11h30
Pendant la table ronde, Prendre des notes Tweeter Rédiger Publier (ou non) Noter les moments remarquables Avec toujours #NuMuse, assorti bien sûr de vos propres # et @ à votre gré. Tagguer, identifier, chercher
Photographier Enregistrer des fragments (audio, vidéo)
Mais aussi dans votre for intérieur : dégager des fils, repérer des controverses, saisir des associations, des déplacements
Formuler des questions, laisser se former des doutes, des incertitudes, donner forme à l’ailleurs et l’autrement de la conférence.

APPRECIER LE MATERIEL 11h45-12h30

Discussion, revisite, intentions, groupes : fils rouges, regroupements de gens et d’idées, évaluation de tout ce qui est produit « automatiquement »
Damien Bourniquel donnera à chaque groupe un extrait d’une dizaine de minutes d’enregistrement.

DEMONTER REMONTER 14h-17h et aussi tard que vous le désirez

– explorer des questions exprimer une intention
– créer son corpus
– intervention :Sur les documents : Montage : sélection, découpage, remontage
– recherche :moteurs, bases de données,images numériques, sites musées et autres
– Création production, écrits, création, dessins, graphes, listes, schémas, maquettes, visualisation
– Indexation : métadonnées pour tout document produit,liste de mots clés à enrichir
– Stockage dans une base de données
– Affichage sur les murs : rendre compte du processus, créer le graphe du travail individuel et collectif de la semaine (on ne livre pas un produit, on archive une expérience)

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

Objets infinis (5) Table ronde 1 Lundi 14 9h-11h COLLECTIONS MOBILES

Collections mobiles

Table ronde Lundi 14 novembre 9h-11h

Collections mobiles, cela sonne comme un oxymoron. Un objet patrimonial, dont la stabilité est soigneusement protégée, rencontre la pointe du mouvement. Désormais il tiendrait dans la main, il se regarderait en marchant. Il est manipulable.
La collection est/était enfermée dans un cabinet de curiosités, une chambre des merveilles, un musée, un palais privé, une réserve. Elle se visite/visitait, selon des horaires, des conditions. Elle peut être invisible, secrète, méconnue, incomplète, exceptionnelle. Aujourd’hui elle sort, elle sort de sa réserve. La règle est donnée : une collection est accessible. 24/7, elle est consultable, numérisée, depuis un Smartphone, sur un écran tactile, sur un mur d’images.
C’est le musée qui vient à nous, sous la forme légère d’une image numérique, sous la forme imposante et étrange d’une tente foraine. A l’image nomade répond le musée mobile.
La collection, ainsi rendue visible, ainsi agencée, se confond-elle avec l’exposition ?
Et cette exposition, qui en conduit le projet ? L’usager qui joue d’une collection fugitive, explorant sur iPad, dans le métro ou dans son lit, les jeux curatoriaux de CnapN, la projetant, sur les murs de sa chambre ou de son jardin ? L’architecte numérique qui, tel Jean Nouvel au Musée du Quai Branly, fabrique une collection en lui dessinant sa boîte ?

On peut se demander si la collection est pour autant émancipée des lieux qui la contenaient, les musées, les fonds, les fondations, mais aussi, même, les lieux numériques, base de données, et affichages Web d’objets hybrides (images des objets, documentation curatoriale, activités de médiation).

La seule commodité d’accès ne résume pas les effets de la collection mobile. Celle-ci est un « appareil expressif ». Comme incite à le penser Pierre-Damien Huyghe, lecteur de Benjamin, elle fait voir ce que notre époque trame sans savoir l’expliquer. Quelles attentes sont portées sur l’image artistique, patrimoniale et contemporaine ? sur la collection ? Sur la mobilité ?

Pour discuter du sens et des expériences, de l’intelligence et des émotions attachées aux projets des musées mobiles, quatre intervenants :

Patrick Bouchain, architecte, parlera de Pompidou mobile.

Pascale Cassagnau, responsable des collections du CNAP, dira ce que le CNAP attend de la visibilité de son fonds.

Pierre Giner,
artiste, présentera sa fraiche création CnapN.

Emmanuel Mahé expliquera la collaboration d’Orange avec les musées au travers du thème de la mobilité, de ses techniques et usages.

François Quintin, directeur de la Fondation Galeries Lafayette, nous dira quel est son projet pour cette fondation encore en gestation.

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

PARIS 2030 – Les recherches prospectives soutenues par la Ville de Paris

Le colloque Paris 2030 aura lieu le 18 novembre 2011, dans les salons de l’Hôtel de Ville.

http://www.paris2030.com
Quatre variations : Ville cognitive, inclusive, réticulaire, créative.

Seront présents des chercheurs français et étrangers de toutes les disciplines, experts, élus et professionnels de la ville afin de débattre de l’avenir des métropoles.

Béatrice Fraenkel, directrice d’études à l’EHESS, directrice de l’équipe
anthropologie de l’ écriture, CNRS/EHESS présentera les résultats de la recherche « Ecritures urbaines de Paris 2030 » (menée entre 2009 et 2011) vendredi après-midi (18 novembre 14h30-15h40)

Que sera Paris en 2030 ? Comment se positionner face aux autres métropoles mondiales ? Comment améliorer la qualité de vie et gérer le changement climatique ? Autant de questions qui seront abordées pour dessiner les futuribles de la ville.

Le journal Libération est partenaire de Paris 2030.
Un DVD contenant toutes les recherches Paris 2030 sera remis à tous les participants au colloque.

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

OBJETS INFINIS (4) Mode d’emploi – les tables rondes – la soirée VJing vendredi 18 novembre

Nous vous invitons à nous rejoindre un matin, une journée ou plus. Voici le mode d’emploi des tables rondes.

1. LA TABLE RONDE

Le format 1h30

o Synthèse introductive et brève présentation des intervenants (10’)
o Chaque intervenant a la parole une dizaine de minutes (10 x 4)
o L’animateur/trice les engage dans un dialogue entre eux puis avec la salle (30’)
(+ 30’ d’échanges informels)

Pour les intervenants :

La note jointe à l’invitation et les questions proposées sont censées suffire à ce que vous abordiez la table ronde sans travail préalable complexe.
Vous pouvez diffuser une (courte) présentation (image et vidéo), il y a une connexion.
Il s’agit de mettre en commun du matériel, avec des images, des situations, des projets, des commentaires, des impressions, des évènements,, des récits, de questions. La synthèse théorique se fera dans l’échange au fil de l’eau et de la semaine.
Pourquoi faire court quand on peut faire long ? Dialogue et participation, plutôt qu’ex cathedra. Votre exposé est un starter, à partir duquel les publics vous interrogeront et chercheront des documents et idées.

Le public : des étudiants de l’ENSCI-Les Ateliers, engagés dans des études et recherches dans les musées, des chercheurs participant au labex Création, Arts, Patrimoine, Master Création et technologies contemporaines, des professionnels des musées (conservateurs, médiateurs, responsables des publics) salariés et free lance.
Les uns n’assitent qu’aux conférences du matin.
Les autres travaillent l’après-midi sur des enregistrements du matin et les augmentent.

2. NOS ATTENTES

Dégager des problématiques originales utiles aux étudiants présents pour leurs travaux en cours (créatifs, de recherche )

Les oeuvres : le numérique rebat-il les cartes de la tension entre collections, médiations, expositions ?
Le musée : un bâtiment, une galerie, un fichier, un évènement ?
Les applications numériques : que prétend-on leur faire transformer, amplifier ou maintenir ? Quel est leur contexte de conception ? A quoi servent-elles, esthétiquement,techniquement, politiquement, économiquement.
La matière numérique : comment conservateurs, architectes, designers, industriels, artistes la pensent et la travaillent ? Quelle expérience, quelle tecknê, quelle création ?
L’objet numérique : le décrire, dans sa dynamique, d’objet plurimatière dans l’économie numérique : « à terminer », « hackable », hybride, multisémiotique, numérique avec l’objet, pour l’objet, en tant qu’objet
La fabrique : que produit le musée mobile ou la collection embarquable sur les gens ? En quoi cela accroit-il – ou réduit-il leurs dispositions et moyens de dire, d’éprouver, de penser, de croire, de faire ?

Tenir salon, aujourd’hui

• Ouvrir les Ateliers
L’ENSCI-Les Ateliers est une friche : espace de production, elle se recompose chaque semestre selon les thématiques investies. Le musée numérique, avec le Musée du Quai Branly, avec le Musée des Arts Décoratifs, avec le labex CAP est une thématique forte, qui ouvre des monde. Des invités importants et variés vont faire événement. Juste avant un travail créatif intense, ces rencontres donnent une énergie et une liberté..

Faire société
Chercheurs, conservateurs, bibliothécaires, médiateurs, artistes, architectes, graphistes, se retrouvent dans un « laboratoire d’excellence » : que vont-ils en faire ? Essai de retrouver souffle, une autre façon de faire de la recherche et de se fréquenter.

Exposer la recherche
La recherche cherche son public, son grand public. Si tant est que ses débats aient des vertus, qu’ils puissent élargir les vues, il nous faut trouver le chemin pour en faire part. D’où cette tentative de « conférence augmentée »
• Livetweet multimodal pendant la conférence
• VJing avec les objets numériques pour la soirée de clôture (vendredi 18, 18h-20h)
• hypercommentaire des interventions, synchrone et post-produit, tant dans le moment vécu de la conférence que dans le lieu numérique qui va la suivre


REVENEZ VENDREDI SOIR !

Après 4 jours de conférences, les élèves, étudiants et chercheurs qui participent à ce workshop travailleront vendredi au rendu final. De 18h à 20h, avec Pierre Giner et Damien Bourniquel, un moment VJing, ils mixeront l’ objet numérique infini qu’ils auront produit.

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts