CDD + CIFRE (possible) Un designer pour concevoir un living lab

L’Institut méditerranéen des métiers de la longévité (I2ML) est une fondation installée à Nîmes qui s’est donné deux missions dans le domaine du soutien à la population vieillissante et du maintien de l’autonomie des personnes face à la diminution de leurs capacités avec l’âge (vie domestique, conduite automobile, etc.) : l’enseignement (métiers de la vision et de l’audition) et la recherche appliquée (basse vision et équilibre). En partenariat avec le laboratoire Domus de l’Université de Sherbrooke (Québec), l’I2ML a entrepris un projet de conception d’un appartement adapté aux personnes souhaitant maintenir et renforcer leur autonomie. Les deux pièces jugées prioritaires sont la cuisine et la salle de bain. C’est sur cette dernière que travaillera l’I2ML dans un premier temps, ses partenaires disposant déjà d’un prototype expérimental de cuisine.

Dans cette perspective, l’I2ML recrute un concepteur ou une conceptrice (designer, architecte, ingénieur-e, ergonome, etc.) qui concevra la salle de bain expérimentale et en supervisera la réalisation (échelle 1). Les équipements créés dans ce cadre seront ensuite testés selon des protocoles de recherche scientifique, dans la perspective d’une production industrielle.

Les candidats sont diplômés d’une école de design, d’architecture ou d’ingénieurs (bac+5) et ont au moins 2 années d’expérience professionnelle. Leur contrat (CDD) d’un an est susceptible de se transformer en automne 2011 en contrat CIFRE (3 ans) dans le cadre d’études doctorales réalisées dans ce domaine de recherche (si la personne le souhaite et remplit les conditions d’admission).

Conditions : contrat CDD 12 mois, entrée en fonction avril 2011, 25000€ brut. Lieu d’activité : Nîmes.

Candidatures : Expérience professionnelle dans le domaine : souhaitée mais pas indispensable. Maîtrise de l’anglais lu et, dans un degré moindre, parlé. Maîtrise des outils CAO et bonne connaissance des matériaux. Envoyer CV résumé avec 3 réalisations jugées pertinentes (professionnelles ou de recherche, incluant si nécessaire le projet de fin d’études), le tout sous forme numérique (pdf) et d’ici le 22 mars à : alain.findeli@unimes.fr et georges.schambach@unimes.fr , copie à gerard.grassy@orange.fr et francoischallot@yahoo.fr .

Recrutement : une présélection s’effectuera sur dossier. Le choix final se fera après entretien des présélectionnés.

Contrat CIFRE éventuel : 25000€ brut annuel sur 3 ans, inscription au laboratoire Cresson, Ecole nationale supérieure d’architecture de Grenoble (dir. de thèse : A. Findeli).

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

Appel à projets pour l’identification des Domaines d’intérêt majeur DIM de la Région Île-de-France

Lancé le 11 février et clos le 30 mai 2011, cet appel entend questionner la liste des DIM, domaines de recherches soutenus par l’Île-de-France. Actuellement 14 DIM sont labellisés et soutenus par la Région, à-à hauteur de 295M€ entre 2005 et 2010.

Aujourd’hui les chercheurs sont consultés pour déterminer le périmètre et les objectifs scientifiques des nouveaux réseaux thématiques pluridisciplinaires.

Les priorités politiques de l’exécutif régional sont le cadre souhaité :

La conversion écologique et sociale

la santé

la mondalisation

l’évaluation des politiques publiques

les inégalités femmes/hommes et le genre

le travail et la souffrance aut ravail

les discriminations

émancipation, science et progrès.

Des réponses en 10 pages dont certaines contribueront à labelliser 16 DIM au plus pour la période 2012-2015. Une chance pour le design de s’affirmer comme un domaine de recherche au coeur de l’innovation sociale et technique ?

La conversion écologique et sociale, l’évaluation des politiques publiques, deux champs au moins où le design a beaucoup à dire.

Les chercheurs des  écoles de design franciliennes pourraient aisément réfléchir ensemble et faire des propositions communes.

Design sensoriel – sciences et design ou métamorphose du marketing ?

Le design sensoriel, développé dans le laboratoire LPCI des Arts et métiers Paris Tech, a pour objectif de comprendre les mécanismes de perception sensorielle et ses impacts sur l’homme, de définir les moyens d’évaluation de ces perceptions (le toucher, la vue, l’ouïe, l’odorat et le goût)
Il a l’ambition de s’appliquer à la maîtrise de de tous les aspects perçus d’un produit. C’est un centre d’intérêt du pôle de Compétitivité COSMETIC VALLEY. Ce pôle souhaite placer la « démarche sensorielle » au coeur d’une réflexion sur la relation entre un produit et un client. Ces projets intéressent la filière cosmétique, mais ont des applications dans toutes les filières. Un groupe d’ industriels, de laboratoires universitaires, d’organismes d’enseignement supérieur (écoles, universités) et d’experts qualifiés va s’efforcer d’identifier des projets conduisant à valoriser les technologies sensorielles et à mettre en oeuvre des moyens d’appui aux entreprises (matériauthèques, dispositifs de métrologie sensorielle, centres de recherche et de formation). Les Collectivités Territoriales d’Indre et Loire et de la Région Centre, l’Europe (financement FEDER) et l’Université François Rabelais, avec l’appui du Pôle de Compétitivité Cosmetic Valley, soutiennent une démarche de structuration du design sensoriel et des technologies associées. Cela s’inscrit dans une stratégie d’innovation, de marketing et de développement industriel.
C’est certes une ouverture pour la relation entre sciences cognitives et design. Mais l’orientation marketing laisse craindre que les aspects scientifiques passent après une urgence commerciale, rendre les produits plus séduisants, plus adaptables, plus désirables, sous l’irrépressible poussée des nanosciences. Le design sensoriel prendrait alors le relais d’autres manipulations des clients, alors qu’il a toute sa place dans une perspective de conversion écologique et sociale.

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

Design et politique, un texte simple et beau de Paola Antonelli

http://seedmagazine.com/content/print/on_governing_by_design/
On Governing by Design

Global Reset Series by Paola Antonelli / February 1, 2011

« We have only begun to tap into design’s real potential to serve as a tool for policymaking, governance, and social agendas. When used correctly, it can integrate innovation into people’s lives. »

« Tackling today’s global challenges will require radical thinking, creative solutions, and collaborative action.” This design approach would be: transparent (complex problems require simple, clear, and honest solutions); inspiring (successful solutions will move people by satisfying their needs, giving meaning to their lives, and raising their hopes and expectations); transformational (exceptional problems demand exceptional solutions that may be radical and even disruptive); participatory (effective solutions will be collaborative, inclusive, and developed with the people who will use them); contextual (no solution should be developed or delivered in isolation but should instead recognize the social, physical, and information systems it is part of); and sustainable (every solution needs to be robust, responsible, and designed with regard to its long-term impact on the environment and society). »

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts