Le design, transdiciplinaire ou interdisciplinaire ? Un séminaire de conduite de projet scientifique pour y réfléchir…

La recherche « design et sciences » cherche autre chose qu’un fondement, un ancrage ; elle veut travailler dans le vif ; elle agence des cadres dynamiques, superposés, recomposables, pour produire des connaissances nouvelles et faciliter l’exercice moderne du design. Elle pressent des interfaces. Elle amorce des dialogues institutionnels et opérationnels avec les laboratoires universitaires et la R&D. La question de la méthode est première ; cependant, comme nous y enjoint Ezio Manzini, arrêtons les thèses dont le seul objet est la méthodologie du design ! Formulons des questions de recherche ! Produisons des résultats.
Parallèlement les sciences sociales, en particulier l’esthétique, l’anthropologie, la sociologie, ont leurs propres incertitudes de frontières, de méthode, d’objet. La transdisciplinarité est toujours un moyen de décrire la complexité, elle est aussi considérée en général comme un échec. A certains égards, au vu des critères actuels d’évaluation, elle est une faute. Le réseau Langage & Travail a vu coexister plus de 15 ans des linguistes, psychologues, ergonomes, sociologues, sciences de gestion et a produit des recherches originales, « situées », sur des corpus dynamiques et hétérogènes. Il y a 15 ans, on pouvait se rassembler par intuition, amitié, intérêt pour des sujets exploratoires. Aujourd’hui, c’est impossible sans financement, sans conscience des arrière-plans des appels à projets et styles de programmes… Le chercheur et le chef de projet s’imbriquent.
Le design et l’anthropologie ont par ailleurs de nombreux motifs pour se découvrir. La « civilisation numérique », le renouvellement des méthodes de recherche, d’analyse et d’exploitation de données sont un cadre que toutes les sciences sociales partagent. L’initiative d’Antonio Casilli et de Claude Fischler, « Pratiquer la transdisciplinarité dans la discipline » est dont doublement intéressante pour les chercheurs en design, comme apprentissage de la réalité de la recherche, comme réflexion sur des préoccupations partagées. Espérons que les élèves avancés et récents diplômés de l’ENSCI vont saisir cette généreuse invitation. Le séminaire est ouvert, sur inscription, avant le 19 mai. Une occasion d’information et de discussion…


https://www.facebook.com/#!/event.php?eid=115594985129684

Deux séances spéciales du séminaire EHESS  » Pratiquer la transdisciplinarité dans la discipline » (http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2009/ue/1133/), animées par Alain CIMINO et consacrées au montage, à la gestion et à la coordination de projets de recherche à la frontière des disciplines.

Le séminaire est ouvert au public, dans la limite des places disponibles. L’inscription aux deux séances est vivement recommandée (date limite : 19 mai 2010).

21 mai 2010 (pour vous inscrire, cliquez ici : <a href="http://www.bodyspacesociety.eu/contact/ »>http://www.bodyspacesociety.eu/contact/)

Salle 1, EHESS, 105 Bd. Raspail (13h-15h)
« Faire de la recherche transdisciplinaire (1/2) : le contexte institutionnel »
Intervenant: Alain CIMINO (Cimbiose)

« Quels enjeux, autant théoriques que pratiques, se présentent dans le contexte actuel pour les chercheurs qui veulent entreprendre un projet à la charnière de plusieurs disciplines ? Dans un premier temps nous allons analyser les possibilités qui s’ouvrent au niveau local, européen et transnational. Quelles sont les politiques de recherche ? A quels organismes s’adresser ? Comment les solliciter ? »

28 mai 2010 (pour vous inscrire, cliquez ici : http://www.bodyspacesociety.eu/contact/)

Salle 3, EHESS, 105 Bd. Raspail (15h-17h)
« Faire de la recherche transdisciplinaire (2/2) : outils, méthodologies et questionnements »
Intervenant: Alain CIMINO (Cimbiose)

« D’autres questions seront posées au cours de cette deuxième partie. Comment faire une demande d’aide financière à la recherche ? Comment gérer un projet ? Comment se positionner à l’intérieur d’une équipe de recherche dans une perspective collaborative et transdisciplinaire ? Les points de vue autant des coordinateurs que des managers du projet doivent alors être pris en compte afin d’assurer le déroulement dans le respect de la qualité, des délais et des budgets ».

—–
Contact :
Antonio CASILLI
acasilli (at) ehess (point) fr
Centre Edgar-Morin
(IIAC UMR 8177 CNRS/EHESS)
22, rue d’Athènes
75009 – Paris

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

l’hyperminiaturisation : séminaire IRI-ENSCI-Cap Digital

Les Entretiens du Nouveau Monde Industriel

Séminaire préparatoire – 4 et 5 mai 2010 – dans la perspective des ENMI de décembre 2010
ENSCI-Les Ateliers / espace Charlotte Perriand, 5e étage

Les Entretiens du Nouveau Monde Industriel auront lieu cette année les 14 et 15 décembre 2010 au Centre Pompidou, grande salle. Ce travail de deux jours a pour but de mettre au jour les perspectives, questions de recherche, problématiques et controverses qui structureront les entretiens de décembre. Ce séminaire est ouvert.

Hyperminiaturisation, recherche, industrie
Programme du séminaire de préparation des entretiens du nouveau monde industriel décembre 2010

L’hyperminiaturisation
L’exploration des potentialités de l’échelle nanométrique est une des tendances majeures du nouveau monde industriel qui se constitue aujourd’hui. L’infrastructure des systèmes techniques change d’échelle. Du micro au nano, elle s’achemine vers une hyperminiaturisation.

Aujourd’hui, c’est le terrain de l’imaginaire que les nanotechnologies semblent investir le plus intensément. Leur puissance d’évocation est phénoménale. Nous entendons prendre au sérieux la thèse forte suivante : les nanotechnologies elles-mêmes induisent de nouvelles manières d’imag(in)er, de fabriquer des images (par-delà le visible), de sentir, de fantasmer, de désirer, de rêver, d’avoir peur, de communiquer et de schématiser.

Les nanotechnologies sont, intrinsèquement, une imagotechnologie.

C’est cette hypothèse que nous voudrions à la fois étayer et mettre à l’épreuve dans ce séminaire préparatoire des Entretiens 2010, sans effacer les immenses questions sociales et sanitaires qu’elle ne saurait ignorer, en la confrontant aux enjeux économiques et politiques majeurs ouverts par la mutation à la fois épistémique et industrielle que constituent l’investigation du « nanomonde » et les investissements et spéculations en tous genres qu’il suscite.

Organisation : Cap Digital, ENSCI, IRI

Programme

Mardi 4 mai : 10h-13h

Les imaginaires stratégiques
10h00 Bernard Stiegler, IRI, les enjeux du séminaire
10h45 Sacha Loeve, Paris X, le contexte induit par la loi de Moore
11h30 Laurent Gouzènes, ST microélectronique
12h15 Débat animé par Sacha Loeve et Xavier Guchet, Paris I
13h00 Déjeuner

Mardi 4 mai : 14h15-18h
Les imaginaires scientifiques
Animation de la session : Bernadette Bensaude-Vincent
14h15 David Quéré, ESPCI Paris Tech
15h00 Bernadette Bensaude-Vincent, Paris X
15h30 Andrew Mayne, LPPM-Orsay
16h00 Pause
16h30 Xavier Bouju, CEMES Toulouse
17h00 Michel Brune, CNRS (sous réserve)
17h30 Débat animé par Bernadette Bensaude-Vincent

Mercredi 5 mai : 9h30-13h

Les imaginaires design et artistique
Animation de la session : Sophie Pène
9h30 Catherine Voison, artiste, l’art biotechnologique
10h00 Michel Paysant, artiste, la représentation du visible et de l’invisible
10h30 Pause
10h45 Elise Prieur et Maya Campesato, designers, l’ hyperminiaturisation et fiction
11h00 Karim Zaoui, élève designer, le tissu intelligent dans le domaine du sport
11h30 Débat animé par Sophie Pène, ENSCI-Les Ateliers
12h30 Déjeuner Catherine Voison, artiste, l’art biotechnologique

Mercredi 5 mai : 14h-18h

Les imaginaires anthropologiques
14h00 Patrick Pajon, Grenoble III, l’ imaginaire nano dans la société
14h30 Daniela Cerqui, University Of Reading
15h00 Marina Maestrutti, CERSES, Paris V
15h30 Pause

Les imaginaires politiques
15h45 Xavier Guchet, Paris I
16h15 Philippe Bourlitio, Sciences et Démocratie
16h45 Débat
17h00 Bernard Stiegler, IRI, synthèse et propositions pour les Entretiens de décembre

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

Design et sciences, un mariage de santé et une promenade de raison

Nos existences, notre futur, tout est à inventer. La relation entre design et sciences prend du corps, vu les défis, dans le champ de la santé, de l’environnement, de l’eau, des mégapoles… .

Recherche et enseignement
Cela invite à aménager des formations et des rapprochements inventifs, et à insérer la recherche au plus intime de la formation du designer, l’atelier, le projet.
L’ENSCI – Les Ateliers, par le biais de son équipe Les Ateliers – Paris Design Lab, est engagée actuellement dans 5 recherches sur contrats publics et trois recherches sur contrats privés.
En adossant enseignement et recherche l’un à l’autre, elle crée chez les élèves une disposition à la veille scientifique, avec trois niveaux de relations entre design et recherche :
– quelques designers chercheurs feront un doctorat
– des designers seront capables de travailler dans des équipes de recherche et avec des chercheurs
– tous les designers seront sensibilisés à l’existence des résultats de la recherche, seront capables de les trouver et de s’en servir.

La résidence MINATEC – ENSCI-Les Ateliers
La résidence ENSCI -CEA accueille chaque semestre (depuis septembre 2009) un groupe d’une dizaine d’élèves designers qui travaillent avec les chercheurs du LETI sur différents projets (à ce jour, nouvelles modalités de l’éclairage urbain, maison modulable). C’est pour l’ENSCI – Les Ateliers un développement capital qui traduit la vision d’un design utile, fidèle à la tradition du design – expérimenter et exploiter les matières qui lui sont contemporaines, le bois et le métal pour le Bauhaus, le digital, la cellule, la bactérie, pour le design du 21e siècle – et qui prépare les designers à la réalité de leurs futurs environnements de travail : multidisciplinarité, recherche, incertitude, responsabilité.
Lors du Conseil d’Administration du 24 mars 2010, nous avons pu discuter de nos orientations avec les administrateurs, qui tous soulignent l’urgence de développer un design du 21e siècle, pour lequel la relation avec les sciences est cruciale.
conseil d’administration 24 mars

Le designer dans le laboratoire
Antoine Blanchard et Elifsu Sabuncu, du Deuxième Labo apportent des exemples très intéressants de relation entre design et science en évoquant un cas de « design de bactéries », E. Chromi, raconté par Alexandra Daisy Ginsberg

Nous sommes en 2049. Il est désormais possible d’ingérer E. Chromi sous forme de boisson probiotique. Après l’avoir bue, les bactéries forment des colonies dans votre tube digestif aux côtés de votre flore intestinale, et commence à surveiller ce qui se passe. Dès qu’un changement intervient (pathogènes, nouvelles substances chimiques sécrétées par des cellules cancéreuses, etc.), elles comment à réagir et sécrètent un pigment que l’on va retrouver ensuite dans vos excréments. »

Antoine Blanchard et Elifusu Sabuncu soulignent que le design possède une méthode qui lui est propre.
« En s’attaquant à des objets et des idées de laboratoire, il continue finalement à leur poser des questions mais à sa façon, et en rappelant que l’être humain est avant tout un être de consommation. C’est toute l’idée de l’exposition « What if? » du Wellcome Trust à Londres ou du programme « Synthetic Aesthetics ».

L’initiative Synthetic Aesthetics, entreprend de former « six paires de chercheurs et de designers » sur une durée de 18 mois, entre laboratoire et école de design :
« Traditional engineering disciplines have tackled design by working alongside designers and developing longstanding collaborations. Synthetic Aesthetics is a research project jointly run by the University of Edinburgh and Stanford University that aims to bring together synthetic biologists, social scientists, designers, artists, and other creative practitioners, to explore collaborations between synthetic biology and the creative professions. Interaction between these two broad fields has the potential to lead to new forms of engineering, new schools of art and design, a greater social scientific understanding of science and engineering, and new approaches to societal engagement with synthetic biology. »

Merci aux acteurs réseaux du Deuxième Labo, vrais Latouriens, d’oeuvrer par leurs analyses et positions, au « Dasein ist Design ! »

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

Atelier d’écriture d’articles

Le 1er avril 2010, j’ai proposé un premier atelier d’écriture d’article aux diplômés des sessions 2009 et 2010. Les diplômes sont à l’ENSCI l’occasion d’une recherche personnelle souvent très approfondie, qui mêle lectures, entretiens, création. Dans certains cas, le mémoire et le projet se révèlent une ressource pour une publication scientifique. Les motivations sont multiples : approfondir un sujet, légitimer sa contribution face à des commanditaires, envisager un cursus doctoral, apposer une marque d’auteur sur une idée et un projet.
La première séance a réuni trois designeuses, cela permet de démarrer un travail relativement individualisé. Nous ferons une séance tous les 15 jours jusque la mi-juillet. Prochaine séance le 15 avril.

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts

Design urbain et innovation sociale

Programme Emergences – Ville de Paris
Les Ateliers- Paris Design Lab® a répondu à l’appel Emergences (clôture le 9 avril 2010). Ce programme est susceptible de soutenir une équipe créée depuis moins de deux ans sur un projet scientifique innovant. Nous proposons de développer une recherche théorique sur les champs actuels du design, en particulier dans le champ de la ville numérique, et de l’articulation entre le réseau des informations, les réseaux humains hyperlocaux, les réseaux urbains. Le programme comprend une proposition de réalisation matérielle, caractéristique du design, une plate-forme de services urbains. Elle pourrait devenir un living lab qui aiderait les innovateurs à expérimenter des dispositifs, à mettre en discussion des propositions d’objets communicants, de partage de données, à donner forme à des intuitions d’usage. La ville numérique, ce n’est pas uen ville informatisée, c’est une ville qui cherche sa symbolique, son architecture. Nous accueillons dans Paris Design Lab une recherche sur les nouveaux matériaux (Ultrabéton, béton dépolluant, béton irisé, lumineux, et autres matériaux intelligents)
Nous espérons bien sûr pouvoir être retenus, et lier ainsi différents sujets sur lesquels travaillent les 6 équipes de Paris Design Lab, autour d’une thématique qui se dessine par différents partenariats, Urban Thinking.

SophiePène

Sophie Pène Directrice de la recherche ENSCI Les Ateliers , au nom de l'ENSCI-Les Ateliers Paris Design Lab

More Posts